Couplets du Garde-civique

Couplets du Garde-civique

Encor tout engourdi, lorsque neuf heures sonnent,
C’est au manège que l’on baille, sac au dos;
Tout l’mond’ répond present, il n’manque plus personne,
Mais, bon Dieu, qu’il fait chaud pour tenir le flingot!
Par la vill’Saint-Tronnaire la compagnie defile,
On n’entend aucun bruit que celui des souliers;
On march’ dans un tas d’choses, faut pas êtr’difficile,
Et puis ça porte Bonheur quand on y fourr’ les pieds.

Refrein:
C’est aujourd’hui garde-civique
Au lieu d’roupiller on s’ballade
Faut pas crier ni fair du bruit
Ou l’on attrappe une engeulade.
C’est aujourd’hui garde-civique;
Dimanche prochain on nous f’ra faire
Une autre marche militaire
Pour nous r’poser d’celle d’aujourd’hui.

Au bout d’une heure à peine, on est sorti d’la ville
Nous allons prendre l’air’ près des fameux basins,
Où viennent se déverser, comm’une onde tranquille,
De nos bons Saint-Tronnair’s les déchets quotidiens.
C’est en les respirants, que notre temps se passé,
Tandis que l’on se bourr’ la gorge de poussière;
Pour comble de Malheur dans le café d’en face
Un paysan moqueur avale verr’ sur verre.

Quand vers onze heures la fin de l’exercice arrive,
O! mes chers citoyens, que l’on est asquinté!
On n’a tellement rien dit, qu’on n’a même plus d’salive,
Mais c’est pour toi, ‘Popel” que l’on s’est embêté!
Par la vill’Daint-Tronnaire alors on “redéfil,”
On n’entend aucun bruit que celui des souliers;
On marche dans un tas d’choses, faut pas êtr’difficile,
Et puis ça porte Bonheur quand on y fourr’ les pieds.

Revue in één bedrijf met voorspel en ballet "Zij dje nè w…!!!", opgevoerd door De Meibloem en Carl Verhoeft Brussel, Sint-Truiden 19 september 1909, brochure Sint-Truiden: Jos. Leenen. Tekst door A.B., A. O. en F.H. Muziek bewerkt door Th. N. en A. B. Thomas Noben. Symphonie Sinte-Cecilia.\n
 Op de wijze van "Marche de nuit"


Erfgoud SHARE
ONTDEKKING VAN DE DAG

Janse(n), Gerard (André), beeldhouwer

Weert (Nl.) 10.09.1836 Sint-Truiden 29.09.1906 , x Mathilde Wilhelmine Elders, xx Pétronille Marie Régine Marguerite Balken 

Zoon van Pieter en Marie-Elisabeth De Caes.  

Meester-beeldhouwer  en medewerker van Michel Hoeken, Sint-Gangulfusplein. Huwde met zijn nicht Elders van Weert en later met Balken van Breukelen. Kerkmeubilair, o.a. preekstoel te Boninne naar ontwerp architect Blandot 1875. Biechtstoelen Seminariekerk Sint-Truiden (verbrand). Lid toezichtscommissie Tekenschool (1897).

Signering o.a. neogotisch altaar  uit Sint-Truiden. nu Fabry Zepperen M. HOEKEN G. JANSEN SCULPTEURS St. TROND.

Lit.: Christine VANTHILLO, Nederlandse neogotici in Sint-Truiden. De neogotische beeldhouwersateliers van Cornelis Janssen (1828-1895), Michel Hoeken (1827-1917) en Gerard Jansen (1838-1906), in ST19DE, 1998, p. 176-190.